Les îles Egades

Aux avant-postes de l’Orient, les Egades sont un chapelet d’îles irradiées de soleil.

Presque plate, Favignana se découvre facilement à vélo. L’île dite papillon, en raison de sa forme, abrite l’ancienne conserverie de thons, fleuron de la noble famille Florio aujourd’hui reconvertie en un éloquent centre culturel dédié à la mattanza, version marine de la corrida. Au fil des sentiers de campagne, on découvre les carrières abandonnées de tufo, une pierre tendre et dorée qui jadis servait à édifier les palais baroques de Palerme. Au fond de ces architectures du vide poussent désormais des jardins potagers comme le Jardin de l’Impossible d’où surgissent les plumets des palmiers.

Au cœur de l’une des plus grandes réserves marines protégées de Méditerranée, Levanzo et Marettimo, sont quant à elles, des îles de pêcheurs qui ont su rester simples et authentiques. Livrées aux buissons et aux mouflons, leurs côtes sont criblées de grottes et leurs eaux turquoises sous haute protection sont jaspées d’une flore exceptionnelle ainsi que d’une myriade de poissons.